Tragi-comédie en deux actes d’après une adaptation du " Don Quichotte " de Cervantès,
Création janvier 2002 - Théâtre Municipal de Clermont l'Hérault

Titre : Le Chevalier de la Triste Figure
Texte d'après le " Don Quichotte " de Cervantès  
Adaptation et mise en scène : Luca Franceschi
Musiques originales : Gianfranco Buffa
Décors /Masques : Stefano Perocco
Costumes : Rosalba Magini
Lumières : Loredana Oddone

Avec :
Luca Franceschi : Cervantès - Don Quichotte
Angelo Crotti : Sancho Pança
May Ortiz : Antonia - Dulcinée du Toboso - Mère Augustine - La Fille de L'aubergiste - Marcella
Mehdi Benabdelouhab : Père Carrasco - Le Biscaïen - Le Tavernier
Valeria Emanuele : La Gouvernante - Maritorne - La Dame Italienne - La Vendeuse de Cacahuètes
Fatsah Bouyahmed : Cid Hamet Ben Engeli
Régie Son : Sébastien Tissot
Régie Lumières : Richard Marti

En colaboration avec le Théâtre de Clermont l’Hérault
Avec le soutien de la DRAC Languedoc-Roussillon et du Conseil Général de l’Hérault

PHOTOS DU SPECTACLE

- Le Chevalier de la Triste Figure :
Quelle meilleure manière que de découvrir une oeuvre par le récit de son auteur ! Surtout quand sa vie est aussi passionnante que celle de son personnage:
Don Quichotte et son univers d’illusions, de passions, de mélancolie ...

Une oeuvre magistrale, rendue ici accessible au théâtre car elle nous est  racontée, simplement, par celui qui la connaît le mieux : Cervantès. Il réussit à nous emmener dans le monde merveilleux et imaginaire du chevalier à la Triste Figure, l’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Mancha !

* * * * *

Depuis longtemps fasciné par le personnage de Don Quichotte et du monde fantastique créé par son imaginaire, je portais en moi l’envie de le mettre en scène.  Il m’était très difficile, pourtant, d’envisager une adaptation du roman de Cervantès qui puisse être théâtralement efficace sans pour cela trahir la force dévastatrice portée par ce texte.

Ceci est devenu plausible tout simplement en imaginant un rapprochement entre l’auteur ( Cervantès ) et le personnage ( Don Quichotte ). L’auteur devient personnage de la pièce et porteur de l’histoire :  il nous la raconte, il nous la joue, il nous l’explique, il en fait le commentaire. Il détient, à lui seul, tout le secret de la représentation.